Fiche de définitions

7 min

151

Ressource publique, aucune restriction d'accessibilité.

Définitions chapitre 1 :

Acide de Brönsted : Est une espèce chimique capable de céder au moins un ion H+. 

Base de Brönsted : Est une espèce chimique capable de capter au moins un ion H+. 

Demi-équation acido-basique : À chaque couple acide-base, on peut associer une demi-équation acido-basique : acide = H+ + base 

Couple acide-base : C'est deux espèces qui se transforment l'une en l'autre par transfert de protons H+. 

Acide/base conjuguée : Un acide et une base sont dits « conjugué » s'ils sont reliés par une équation de la forme : AH(aq) = A-(aq) + H+ 

Indicateur coloré acido-basique : Est un couple acide-base AH/A- dont les deux formes conjuguées ont des couleurs différentes selon le pH. 

Amphotère : Une espèce amphotère est une espèce possédant à la fois des propriétés acides et basiques. 

Transformation acide-base : Passage d'une base à son acide conjugué et inversement par réaction acide-base. 

Équation de réaction acide-base : Fait intervenir l'acide d'un couple A1H/A1- qui donne un ion H+ à la base d'un autre couple A2H/A2-. Elle s'écrit : A1H + A2- → A1- + A2H 

 

Définitions chapitre 2 : 

pH : Le pH est une grandeur sans unité qui dépend de la concentration en ions oxonium H3O+ d'une solution aqueuse. Le terme pH est l'abréviation de « potentiel hydrogène ». 

Spectre UV : Représente l'absorbance A en fonction de la longueur d'onde λ entre 200 et 800 nm. 

Spectre IR : Permet de reconnaître la présence de liaisons C-O/O-H dans les molécules grâce aux nombres d'ondes correspondants aux bandes d'absorption qui rend alors possible l'identification de groupes caractéristiques. 

Dosage par étalonnage : Utilise une courbe d'étalonnage pour déterminer la concentration d'une solution. 

Dosage par étalonnage conductimétrique : On peut réaliser un dosage par étalonnage en mesurant la conductance ou la conductivité d'une solution électrolytique contenant un seul soluté apporté (un seul solide ionique dissous). 

Solution étalon : Solution qui contient une concentration spécifique d'une espèce. Une solution étalon aux concentration variées peut être utilisée pour créer une courbe d'étalonnage permettant de déterminer la concentration des échantillons. 

La conductance : La conductance G d'une cellule de conductimétrie plongée dans une solution est égale au quotient de l'intensité « I » du courant qui la parcourt par la tension « U » entre ses bornes. G = 1/R = I/U 

La conductivité : La conductivité σ est une grandeur, exprimée en Siemens par mètre (S.m-1), qui mesure la capacité d'un matériau à conduire le courant électrique. Plus σ est grande, plus le matériau est conducteur. Elle s'exprime par la relation : σ = G*l/S 

 

Définitions chapitre 3 : 

Un titrage : Dosage reposant sur une réaction chimique rapide, totale, unique et mesurable. 

Un titrage pH-métrique : Le titrage avec suivi pH-métrique est une technique expérimentale qui repose sur une réaction acide-base, appelée réaction support du titrage, et qui permet de déterminer une concentration, une quantité de matière ou une masse. 

Un titrage conductimétrique : Le titrage avec suivi conductimétrique est une technique expérimentale qui repose sur une réaction chimique au cours de laquelle des ions disparaissent ou apparaissent, ce qui permet de déterminer une concentration, une quantité de matière ou une masse. 

Réactif titré : Le réactif titré est l'espèce dont on souhaite déterminer la concentration en quantité de matière. 

Réactif titrant : Le réactif titrant est une solution qui permet de déterminer la concentration en quantité de matière de la solution titrée. 

Réaction support de titrage : C'est la réaction qui se produit pendant le titrage. Si tu titres HCl par NaOH, la réaction support sera : NaOH + HCl --> NaCl + H2O qu'on peut aussi écrire sous forme ionique si on préfère. 

Volume équivalent : Le volume à l'équivalence VE est déterminé sur la courbe σ = f(V). 

L'équivalence : État du système atteint lorsque les réactifs ont été́ introduits dans les proportions stœchiométriques. 

Zone de virage d'un indicateur coloré : Le principe d'un indicateur coloré est d'exister sous deux formes dont l'une prédomine par rapport à l'autre en fonction du pH. On appelle zone de virage la plage de pH dans laquelle aucune des deux formes de l’indicateur n’est majoritaire. 

Mélange réactionnel : Un mélange constitué des substances chimiques mises en présence dans le réacteur chimique. 

Pourcentage massique (ou titre massique) : Le titre massique est toujours compris entre 0 et 1, si on le multiplie par 100, on obtient le pourcentage massique. t = msoluté / msolution 

 

Définitions chapitre 4 : 

Cinématique d'un point : La cinématique du point est l'étude du mouvement d'un point matériel indépendamment des causes de ce mouvement. Elle permet d'étudier les relations entre les paramètres permettant de décrire le mouvement (position, vitesse, accélération...). 

Centre de gravité d'un objet : Le centre de gravité (CG) est le point de rencontre des différentes forces permettant à un objet de tenir en équilibre. 

Trajectoire : La trajectoire est l'ensemble des positions successives occupées par le mobile M lors de son mouvement. 

Vecteur vitesse instantanée : Dans un référentiel donné, le vecteur vitesse instantanée v-> d'un point M à la date t est la dérivée par rapport au temps du vecteur position OM-> : v->(M) = dOM->/dt 

Vecteur accélération instantanée : Le vecteur vitesse instantanée d'un objet dont la position au temps t est donné par est défini par la dérivée. L’accélération est la dérivée de la vitesse, et la vitesse est la dérivée de la distance, par rapport au temps. L'accélération est le taux de variation de la vitesse d'un objet sur la période. 

Repère de Frenet : vecteur tangentiel et vecteur normal : Le repère de Frenet utilise deux vecteurs unitaires partant d’un point M en mouvement : 

–le vecteur tangentiel ut->, tangent à la trajectoire et orienté dans le sens du mouvement ; 

–le vecteur normal un->, perpendiculaire à Ut et orienté vers l’intérieur de la courbure de la trajectoire.

Équations horaires de la position : x(t), y(t), z(t) sont ce que l’on appelle des équations horaires, car on rappelle qu’elles représentent la position en fonction du temps (d’où le terme « horaire »).

Équations horaires de la vitesse : v(t) est ce que l’on appelle une équation horaire, car on rappelle qu’elle représente la vitesse en fonction du temps (d’où le terme « horaire »). 

 

Définitions chapitre 5 : 

Référentiel galiléen : Référentiel dans lequel tout corps est en mouvement de translation rectiligne uniforme ou au repos.  

Centre de masse : Le centre de masse G d’un système est le point auquel on associe toute la masse du système par simplification. Il exerce autour de lui le même champ de gravitation que le système lui-même. 

Force gravitationnelle : Force d'attraction universelle des corps, liée à leurs masses respectives et à la distance qui les sépare. 

Poids : Force exercée sur tout corps, égale au produit de la masse du corps par l'accélération de la pesanteur. 

Force électrique : La force de l'interaction électrique entre deux particules chargées électriquement.

Champ électrique : Le champ de force associé à une charge électrique unité. Il dérive du potentiel électrique. 

la réaction de support (R) : réaction tangentielle et normale 

La somme de la réaction tangentielle et de la réaction normale est nommée réaction du support R 

– une réaction normale N, perpendiculaire à la surface de contact et modélisant le fait que les solides ne s’interpénètrent pas ; 

–une réaction tangentielle F, parallèle à la surface de contact et modélisant les frottements entre les solides. 

Force de frottements : La force de frottement est une force créée par l’interaction de deux surfaces en contact qui glissent l’une sur l’autre et qui s’oppose au mouvement. 

Forces pressantes : Il s’agit d’une force de poussée exercée lors du contact entre un fluide (un gaz ou un liquide) et un autre... 

Force de tension : Force qui, une fois appliquée à un corps élastique, à tendance à lui produire une tension. 

Définitions chapitre 6 :

Chute libre : Une chute libre est le mouvement d’un solide qui n’est soumis qu’à la force de son propre poids sous l’action de la pesanteur, ou lorsque les autres forces qui s’appliquent sur lui sont négligeables. Par exemple, la résistance de l’air ou la force de Coriolis. 

La portée : La portée est la distance maximale parcourue par le projectile et est caractérisée par le point d’impact B où z B = 0 

Champ électrique : Le champ électrique est le champ vectoriel créé par des particules électriquement chargées.

Vous devez être membre de la communauté pour pouvoir rédiger un commentaire

Flore-Alizé Ferrand
Publié par :
Flore-Alizé Ferrand
logo-full-featherlogo-full-featherlogo-full-featherlogo-full-featherlogo-full-feather

Rattachée à aucune école

Domaine d'étude non spécifié

France

Ressources

29 Documents

2 QCM

0 Flashcards

Description

Conseils, astuces et entraide pour le bac 2021

Centres d'intérêt

enseignement

4.7
logo-full-featherlogo-full-featherlogo-full-featherlogo-full-featherlogo-full-feather
3 note(s)

Publié le 11/7/2020

Emplacement:

communauté Pluum

Terminale

Description :  

fiches de définitions physique

Centre(s) d'intérêt(s)

enseignement

Vous devez être membre de la communauté pour pouvoir rédiger un commentaire